Lecture développement personnel
Développement personnel

« Demain, je me lève de bonheur » : un plongeon au coeur du « feel good »

Faisons place à un peu d’optimisme par ces temps difficiles en lisant ce roman de développement personnel, dont le genre remporte toujours plus de succès.

Le roman Demain je me lève de bonheur de Sophie Noël a en effet de quoi booster le moral des lectrices/lecteurs à l’approche de la cinquantaine. Mais il a également de quoi plaire à un plus large public.

Quatrième de couverture du roman

« Divorcée, Bérénice mène une vie qui semble la satisfaire. Elle sort son chien Crumble, travaille à ses traductions de livres, va à l’aquagym le samedi et recommence chaque semaine. Aucun changement ne vient contrarier sa routine calme et rassurante.

Mais le jour de son anniversaire, tout change. Ses enfants lui offrent une semaine de thalasso à Saint-Malo. Une semaine sans voir Crumble, sans ses habitudes ? Elle n’a pourtant pas le choix, pour ne pas décevoir ses enfants.

Contre toute attente, ce séjour met sur son chemin des personnages qui vont lui montrer la vie sous un angle nouveau : le beau Emmanuel, la très sportive Anne, et Madeleine, une vieille dame excentrique et pleine de sagesse. Mais surtout, Bérénice fait une découverte : le bonheur dont elle avait oublié le goût est là, tout près…« 

Quatrième de couverture de « Demain, je me lève de bonheur » de Sophie Noël

Roman initiatique pour se lever de bonne heure et de bonheur

Dans ce récit, Bérénice, à l’approche de la cinquantaine, se réveille à la vie. Un cadeau d’anniversaire pour ses 49 ans l’oblige à sortir de son train train quotidien, bref à se lever de bonne heure pour se lever de bonheur… (c’était facile ;-))

« Comme assaillie par une force nouvelle, une évidence se présente à mon esprit ; plus question de jouer les mémères ; plus question de laisser la force d’inertie du quotidien me le bouffer ; plus question de regarder passer ma vie comme une vache regarde passer les trains ! Je VEUX être dans le train !« 

Extrait de « Demain je me lève de bonheur » de Sophie Noël

Pourtant, les imprévus débarquent, tout comme les bonnes surprises. Parmi celles-ci, il s’agit surtout de rencontres fortuites qui peuvent s’avérer très bénéfiques et donner lieu à de belles amitiés. La protagoniste va se confier à ces personnes bienveillantes qui la coachent dans les moments difficiles. D’autre part, certains comportements d’autrui vont agir comme un catalyseur sur le cours de son existence.

Mais en fin de compte, le bonheur n’est jamais loin…

Analyse du roman

Ce récit revigorant et plein d’optimisme pourrait bien changer le regard de celles et ceux qui se désespèrent de vieillir ou de s’encroûter dans la routine.

Qui plus est, la plume de Sophie Noël saupoudre son récit d’une sympathique touche d’humour qui fera sans nul doute sourire ses lecteurs. En effet, les petits malheurs que subit la protagoniste nous rappellent parfois drôlement notre propre quotidien.

«  Ah oui ! Cinquante ans, l’âge horrible des premières mammographies et coloscopies, des bouffées de chaleur, de l’hypertension, de la presbytie et des taux de PSA…

– Aaahh ! Mais qu’est-ce que tu racontes ?

– La vérité ! Tu vas voir, à peine tes cinquante ans passés, tu vas recevoir tout plein de courriers te demandant de faire le bilan de ta pauvre santé déliquescente.

– Mais c’est affreux !« 

Extrait de « Demain, je me lève de bonheur » de Sophie Noël

En conclusion, la lecture de cette histoire « feel good » laissera le souvenir d’un agréable moment de détente.

Romans de développement personnel

Les romans « feel good« , « self help » ou de développement personnel envahissent les étagères de nos librairies depuis quelques temps, car ils attirent de plus en plus de lecteurs en quête de solutions pour vivre mieux.

Comment décrire les romans de développement personnel ?

Il s’agit en général de récits initiatiques présentant une situation de départ bancale pour le personnage principal.

C’est alors qu’un événement-déclic se produit dans sa vie (une rencontre, une épreuve, une tragédie, voire un fait divers quelconque).

Entrent également en scène des personnes amicales et bienveillantes, les coaches. Celles-ci guident d’une façon ou d’une autre le protagoniste pour l’aider à sortir de sa zone de confort et affronter ses démons.

Ensuite, de nouvelles expériences, bonnes ou mauvaises, auront raison de l’inertie du protagoniste qui finira par prendre sa vie à bras le corps, se débarrasser des entraves qui le paralysent et accomplir ses rêves .

Pourquoi un tel engouement pour les romans « feel good », « self-help » ou de développement personnel ?

Pour répondre à cette question, je me suis intéressée aux travaux de Nicolas Marquis. Ce docteur en sociologie a analysé le phénomène des livres de développement personnel dans son ouvrage « Du bien-être au marché du malaise. La société du développement personnel » publié en 2014 aux Presses Universitaires de France.

Selon Nicolas Marquis, la société valorise de plus en plus l’intériorité des individus et ses ressources propres. D’où cet engouement pour la lecture d’ouvrages de développement personnel. En effet, ceux-ci se définissent comme des guides pour trouver en soi les clefs permettant de surmonter épreuves et mal-être.

Par ailleurs, les romans de développement personnel présentent l’avantage de parler d’un témoignage vivant (fictif ou non), contrairement aux experts en blouse blanche. Et nous, lecteurs, sommes enclins à nous pencher sur de tels témoignages qui nous convient par mimétisme à prendre en main notre destinée tout en puisant dans nos propres ressources intérieures.

Au cas où il serait vraiment impossible de changer les choses, l’objectif du développement personnel vise à poser un regard différent sur ce qui nous arrive et à y trouver une forme de contentement.

En cliquant ICI vous pourrez visionner un entretien avec Nicolas Marquis sur le succès des ouvrages de développement personnel.

Quelques romans de développement personnel à lire

Je ne prétends pas faire un top 10 des meilleurs romans de développement personnel, car je n’en ai lu qu’une infime partie. Certains ont le mérite d’apporter du réconfort, d’autres, des astuces, d’autres encore nous aident à percevoir une situation donnée sous une perspective différente et plus large.

Vous trouverez ci-après des liens vers quelques anciennes chroniques sur des romans types de développement personnel :

Les romans de développement personnel ne sont pas les seuls à procurer du bien-être

Si une certaine structure se profile désormais pour distinguer ce que l’on désigne comme « romans de développement personnel », bien d’autres formes de récits obtiennent des résultats similaires en suivant des canevas différents.

Il peut s’agir de contes, de romans classiques et autres histoires en tous genres. Citons seulement à titre d’exemples :

  • Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry
  • Jonathan Livingston le goéland de Richard Bach

Comme vous pouvez le constater, le choix est vaste. Je vous souhaite donc de trouver les lectures revigorantes qui correspondent le mieux à vos attentes.

3 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :