Saint Valentin de Terni
ACTUALITES

A la Saint-Valentin

Aujourd’hui 14 février, jour de la Saint-Valentin,
nous fêtons les amoureux.

Mais qui était ce saint Valentin ? Qu’a-t-il fait pour devenir le symbole de cette fête qui met à l’honneur l’amour, sentiment tout puissant et fil rouge de notre vie et de la littérature ?

Saint Valentin, martyr du IIIe siècle

Au IIIe siècle, l’empereur romain Claude II le Gothique n’aime pas beaucoup les chrétiens. Il n’est pas non plus en faveur du mariage qui retient les hommes au foyer et les éloigne des champs de bataille.

Lorsqu’il apprend que le moine Valentin organise clandestinement le mariage de soldats romains, il le fait arrêter. Mais durant sa captivité, notre Valentin fait la connaissance de Julia, la fille aveugle de son geôlier.

Selon la légende, Valentin lui aurait rendu la vue. Il aurait aussi converti toute la famille du geôlier au christianisme. Furieux, l’empereur le fait décapiter un 14 février 269 sur la Via Flaminia, qui relie Terni à Rome.

Pour remplacer la fête des Lupercales

Les Lupercales ou fêtes annuelles en l’honneur de Faunus, dieu de la forêt, des troupeaux et de la fécondité, se déroulaient dans la Rome Antique entre le 13 et le 15 février.

Afin de mettre un terme à cette fête païenne, Gélase Ier (pape de 492-496) décrète que le 14 février doit être consacré à rendre hommage au martyr Valentin de Terni.

Et en 1496, Valentin est désigné par l’Eglise catholique comme « saint patron des amoureux » par l’entremise du pape Alexandre VI.

Fêter la Saint-Valentin, possible sans amoureux/euse ?

Fêter la Saint-Valentin sans amoureux(euse) ne signifie pas fêter sans amour. Ce sentiment dépasse le cadre du couple femme-homme et s’inscrit dans un grand nombre de relations humaines.

Tout le monde ne vit pas en couple, loin de là ! Des études prouvent d’ailleurs que le nombre de célibataires dépasse aujourd’hui largement les 100 millions de personnes aux USA, ce qui représente près de la moitié de la population adulte.

L’académicienne Bella DePaulo a écrit plusieurs ouvrages sur le célibat. Elle ne donne pas des trucs et astuces pour s’en sortir. Au contraire, elle décrit en long et en large tous les avantages de ce choix de vie.

Dans l’ouvrage « Célibataire, sans enfants : qui est ta famille ? », publié sous format numérique et disponible chez Amazon, Google, Kobo etc.,

Bella DePaulo nous démontre que les célibataires sont souvent plus heureux que les personnes en couple. Ils entretiennent des réseaux de contacts plus larges et, contrairement aux idées reçues, ont moins de risques de vieillir et de mourir en solitaire.

Pour lire ma chronique au sujet de cet ouvrage, vous pouvez cliquer ICI.

Si vous vous sentez déprimé(e) parce que vous n’avez pas un amoureux(euse) avec qui fêter la Saint-Valentin, plongez-vous vite dans la lecture de cet ouvrage qui vous ouvrira un autre point de vue sur la situation et vous réconciliera avec le célibat.

Romans d’amour

Amoureux/euse de la littérature, je vous invite aussi à relire une chronique ICI publiée en 2019 sur les romans d’amour et vous souhaite un très beau dimanche !

Saint-Valentin -  lire pour guérir, copyright Nathalie Cailteux

5 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :